30/07/2009

La 17ème édition déjà en préparation!

La seizième édition des Francofolies vient de se terminer sur un bilan enthousiasmant : ce sont près de 180 000 festivaliers qui sont venu se repaître de musique durant ces 5 jours de folies musicales, sous un ciel clément bien plus agréable que celui de l’an dernier. Le public a apprécié les aménagements réalisés au Village Francofou pour retrouver une meilleure fluidité entre les scènes et de l’espace supplémentaire : le festival a retrouvé la convivialité qui lui est si chère.

Artistiquement il y eut évidemment beaucoup de grands moments. Tant parmi les découvertes (les Liben, Emily Loizeau, Ariane Moffatt, Claire Denamur ou Jacques Stotzem ont semble-t-il, fait l’unanimité) que parmi les têtes d’affiches. Francis Cabrel, Salvatore Adamo, Julien Clerc, Olivia Ruiz (photo) , Alain Chamfort, Patrick Bruel, Benabar ou Tryo, sur la scène Pierre Rapsat, ou encore I AM, Front 242, La Grande Sophie, Martin Solveig, la Fête à Suarez et Saule et les Pleureurs sur la scène Proximus ont ravi le public des Francos, toujours aussi extraordinairement chaleureux. 

On retiendra aussi le magnifique hommage à Jeff Bodart, très touchant, celui  de Scala à Pierre Rapsat, toujours aussi émouvant, ou encore les prestations explosives sur la scène FNAC de Nouvelle Vague, Joshua,  Surfing Leons et des Gauff' en clôture de festival. Le Lido, dont l'accès fait désormais partie intégrante du Village Francofou, a lui aussi connu de grands moments avec notamment Tom Barman, le Spadois JD Davis en superstar, les Petits Pilous et la soirée Format T All Stars.

Impossible bien évidemment de citer ici tous les excellents concerts qui nous ont été offerts par les centaines d'artistes présents. L'éclectisme musical du programme a une fois de plus permis à des publics bien différents de se côtoyer dans un esprit de partage réjouissant.

En un mot comme en cent, en battant également son record de « non intervention » policière tellement l’ambiance fut paisible, les Francofolies de Spa 2009 resteront parmi les toutes bonnes éditions de son histoire.

Rendez-vous l'année prochaine pour la dix-septième édition du festival qui se déroulera du 21 au 25 juillet 2010 !

 spa

 

13:45 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/07/2009

Plus qu’un bouquet final, des milliers de pétales !

C’est heureux et fatigués que nous ouvrons les yeux ce matin, après ces cinq jours passés aux Francofolies de Spa, qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom. La langue française, à l’honneur à chaque instant, et cette « pétillance » belge, désormais légendaire, ont rythmé les scènes, depuis les bars en folie à la scène principale.

Cette ultime journée, qui avait démarré sous un soleil radieux, a comblé le public spadois, venu très nombreux en ce jour de Fête Nationale. Partout flottait ce parfum de fête et cette envie que cela ne s’arrête jamais …

Dans notre studio pour ce dernier direct : Cédric Gervy. Impossible d’être passé à côté si vous êtes un fidèle des Francofolies ! Il y joue chaque année depuis cinq ans maintenant, dans les Bars en folie tout d’abord, puis sur des scènes qui grandissent à chaque édition, pour se retrouver cette année en première partie de soirée sur la scène Pierre Rapsat avec Olivia Ruiz et Tryo !
Son titre « le carton » porte déjà bien son nom et on se réjouit de découvrir son album « Vivement le prochain » au mois d’octobre.

Olivia Ruiz, qui s’était prêté au jeu des interviews plus tôt dans l’après-midi, a évoqué les thèmes qui l’inspirent pour ses textes, les gens qui constituent son équipe proche et la progression qu’elle a connu depuis sa dernière visite à Spa, il y a deux ans de cela. Une ambiance très rock pour laisser place à Tryo, qui a conquis le public avec ses textes et sa bonne humeur dont la réputation les précède, et ce malgré un orage digne du 21 juillet !

Le temps de se replonger dans les interviews d’Adamo et de Bénabar, ce dernier ayant du annuler toute la promo suite à un gros souci personnel, et l’heure symbolique de minuit avait déjà sonné, transformant notre carrosse Classic 21 en véritable boîte à musique ! J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes les petites fées qui ont œuvré à mes côtés pendant ces cinq jours et me réjouis de les retrouver l’an prochain pour une nouvelle édition. Merci aussi à vous pour les messages qui nous sont arrivés, j’espère que cela vous a plu et je vous donne rendez-vous demain à 15h, en nos studios de Mons cette fois, pour On the Road Again !


med-486

08:49 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/07/2009

Le quatrième jour...

Les jours se suivent sans se ressembler dans le cœur de la ville des thermes. Ce mardi matin, le soleil nous éclaire alors que nous terminions la soirée d’hier sous une pluie tenue et constante.

Par contre, nulle pluie ni tristesse dans la programmation et les rencontres que nous avons connues hier ! En fin d’après-midi, nous avions rendez-vous avec un génie lumineux : Dick Annegarn. Certaines rencontres dans une vie sont particulières, je pense qu’il est inimaginable de rester indifférent à tant de culture affinée et de sagesse piquante ! Nous avons passé une vingtaine de minutes ensemble pour évoquer son nouvel album « Soleil du soir », ses origines bluesy, ses musiciens gascons, et pour passer en revue ces personnages qu’il remercie à sa manière sur ce disque, comme Jacques Brel ou le poète hongrois Attila Joseph. Le temps nous était compté, sinon je pense que nous aurions passé le reste de la journée à l’écouter tant il est passionné et passionnant !

Ensuite, en ouverture d’émission, une visite impromptue ! Celle de Didier Wampas que nous n’attendions pas mais que nous avons reçu avec joie et… interrogation ! Eh oui, une interview avec les Wampas, c’est quitte ou double : soit ils démontent le studio et grimpent aux murs, soit c’est l’occasion de rencontrer un personnage attachant et humble. Ce fût la deuxième option hier soir, une belle opportunité d’évoquer avec lui les origines du rock’n’roll et cette ambiance électrisante qui hante leurs shows.

La suite de la soirée fut toute féminine : Karin Clercq s’est glissée dans nos studios pour évoquer son troisième album « La vie Buissonnière », après un concert véritablement subjuguant. Mêlant habilement des titres « relus » de ses deux premiers disques, avec les nouveaux qui s’approprient petit à petit la scène, l’ambiance était intense sans être pesante, profonde sans être grave, et la personnalité de la jeune chanteuse a envoûté le public avec douceur et humour, d’autant plus lorsqu’elle nous a proposé, en apothéose du concert, une version toute reggae d’ « Alexandrie, Alexandra » de Claude François… si si !

Nous avons aussi évoqué avec elle  « l’Hommage à Jeff Bodart », une idée qu’elle a pu concrétiser il y a quelques mois à la Ferme du Biéreau à Louvain-La-Neuve, rassemblant autour de la musique de Jeff pratiquement 70 artistes et musiciens. La deuxième édition, en ouverture de ces Francofolies 2009, fut encore plus mémorable, de nombreuses complicités s’étant magiquement tissées entre les participants.

Ensuite, place à Belinda De Bruyn, chanteuse du groupe Da Hush. Leur incombait la (parfois) difficile tâche d’ouvrir les concerts le dernier jour, et en l’occurrence Jour de la Fête nationale ! Mais le line-up du groupe, métissé et multi-culturel, représente parfaitement l’esprit de ce festival : la chanteuse bruxelloise, néerlandophone d’origine, compose en anglais, entourée de ses musiciens malgaches (qu’on retrouvera ensuite aux côtés de Suarez), et reprend « Vertige de l’amour » d’Alain Bashung, en français dans le texte. Leur album « E19 », du nom de l’axe autoroutier, sera bientôt étoffé avec de nouvelles compositions et ils sont présents sur bon nombre de festivals wallons !

Une soirée colorée et enrichissante qui nous laisse un sourire sur les lèvres, humeur idéale pour préparer l’accueil d’autres grands noms ce soir : Bénabar, Salvatore Adamo et Cédric Gervy !

karinblog

14:10 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2009

Jour trois!

Nous avons clôturé hier soir le troisième jour de ces Francofolies de Spa 2009 avec une affiche franchement somptueuse !

Notre slogan « Pas de futur sans passé » n’a jamais aussi bien porté son nom dans le studio de Classic 21 hier soir : de Julien Clerc à Atomique Deluxe, les générations étaient définitivement réconciliées !

En fin d’après-midi, nous avions rendez-vous avec Julien Clerc, charmant et disponible, à quelques heures seulement de son entrée en scène. Après Balimurphy et Maxime Le Forestier, il s’installera sur la scène Pierre Rapsat pour un tour de chant dynamique et bien rôdé, puisque cette tournée se terminera en point d'orgue à Tournai la semaine prochaine. Avec lui, nous avons évoqué sa carrière, ses collaborations (avec Maxime Le Forestier d’abord, et Carla Bruni ensuite), et son dernier album (« Où s’en vont les avions ? ») duquel transparaît une sérénité absolue, immédiatement palpable à la rencontre de l’artiste.

Nous avons ensuite accueilli la joyeuse troupe d’Atomique Deluxe ! Leur show-case en nos studios nous avait séduit, et le concert d’hier ici à Spa nous a convaincu une fois pour toutes.
Autour du chanteur Erwan, des musiciens talentueux venus des quatre coins du monde, une énergie folle, un rock old school teinté 2009, et une générosité indéniable. On se réjouit de la sortie de l’album, toute prochaine d’après ce qu’ils nous ont confié hier soir.

Jolie rencontre aussi avec Benoît Melebeck, coordinateur de l’Information d’Unicef Belgique. Nous avons évoqué le partenariat « WASH, chaque goutte compte », suivi par les Francofolies de Spa. Le principe est simple : à l’envoi d’un sms au 4402, vous réalisez un don de 2 euros, qui représente 20 litres d’eau potable distribués chaque jour à un enfant pendant 3 mois… Pensons-y !

Gaëlle Mievis est ensuite venue illuminer notre studio ! La jeune auteur-compositeur-interprète n’en n’est pas à ses débuts, puisqu’elle est choriste de Beverly Jo Scott et multiplie les collaborations (avec Alec Mansion et Olivier Saxe entre autres). Avec son complice chanteur-guitariste et compositeur John Smets, ils nous ont interprété « Katy Jane », petite bulle de jazz manouche qui nous a entraîné dans une sphère de rêve et de sourire. Son premier album « Whispers from a chrysalis » est désormais disponible et vous enchantera !

Enfin, c’est Jacques Duvall que nous avons rencontré pour vous ! Son chapeau rouge sous le bras, serein après le concert qu’il venait de proposer avant l’entrée en scène de son ami Alain Chamfort, il s’est prêté joyeusement au jeu de nos questions. Le titre de son nouvel album « le cow-boy et la call girl » explique ce look western, et ses liens de complicité avec Benjamin Schoos (Miam Monster Miam) et son label Freaksville ont permis de découvrir Jacques Duvall en tant que chanteur. Il n’a pas fallu plus de quelques minutes pour que nous soyons sous le charme…

Et c’est donc impatients et heureux que nous abordons cette nouvelle journée, sous le soleil de Spa. D’ici une heure, nous rencontrerons pour vous Dick Annegarn, et ce soir, viendront en direct Karin Clercq et Da Hush ! A tout à l’heure ?

med-471

16:11 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/07/2009

Francos... jour 2!

Quelle fabuleuse soirée que celle d’hier soir, très différente de la précédente, avec une programmation éclectique, de Patrick Bruel à Trust, en passant par Pascale Picard Band ou « Scala chante Rapsat ».

Après de très généreuses ondées, le soleil a illuminé l’après-midi et avec elle, l’humeur des artistes! C’est ainsi que Patrick Bruel, dont la ronde des interviews n’est visiblement pas le sport favori, a accepté de répondre à quelques questions autour de notre table ronde RTBF. Tête d’affiche sur la scène Pierre Rapsat hier, il a enchanté le public spadois, avec sa formule acoustique « Seul en scène (ou presque) », annonciatrice d’un nouvel album à venir début 2010.

En première partie de soirée, autre événement plus qu’attendu : « Scala chante Rapsat ». Nous avons reçu en nos studios, Stijn Kolacny, un des deux frères à l’origine de cette chorale de jeunes filles néerlandophones. C’est d’un sourire radieux qu’il nous a gratifié en nous expliquant la magie qui avait opéré pendant ce concert. Bien sûr, une prestation de « Scala chante Rapsat » sur la scène du même nom présageait déjà d’un accueil particulier, mais le concert a été bien au-delà de toutes les espérances ! Unis autour du répertoire du regretté Pierre, flamands comme francophones étaient tous belges avant tout, entamant à l’unisson une Brabançonne toute improvisée. Et tout cela autour de la vache tricolore mise à disposition par les producteurs de lait, luttant d’une autre manière pendant ce festival musical !

Du côté de la scène Proximus, les jeunes québecois du Pascale Picard Band ont mis le feu au Village Francofou avec leurs compositions de tous styles et une reprise particulièrement bien sentie de « These boots are made for walking » de Nancy Sinatra. L’interview qu’ils nous ont accordée en studio était tout aussi énergique et explosive que leur concert, avec cette pointe d’humour que nous affectionnons tant de la part de ceux qui partagent notre langue de l’autre côté de l’océan !

Restons dans le Parc de Sept Heures pour évoquer le concert de Trust entamé à 21h45. Notre envoyé spécial (si, si, même à 100 mètres !!), Laurent Finet, a pu partager avec nous et en direct les impressions quant à ce moment très attendu. Des titres phares au début et à la toute fin du spectacle (dont « Antisocial » comme final ultime) ont encadré les titres de leur dernier album « 13 à table », très influencé par le hip-hop, le DJ présent sur scène en faisant foi !

Un bilan souriant une fois de plus pour cette soirée de samedi !
Nous revoilà donc en préparation pour notre direct de ce soir, avec au programme : Julien Clerc, Atomique Deluxe, Gaëlle Mievis, et Jacques Duvall en interview. Des extraits de concerts et d’ambiance, et la visite de Benoît Melebeck, qui viendra nous parler des liens étroits entre l’Unicef et les Francofolies de Spa !

13:34 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/07/2009

Soirée toute souriante en direct des Francofolies!

La ville de Spa s'ébroue lentement sous la pluie, après cette première soirée Francofolle mémorable!

Nous avons eu de très belles surprises et des visites plus qu'agréables dans notre studio situé au coeur de la place centrale de Spa.

Guillaume Corpard, tout d'abord, chanteur du groupe The Aim. Signé sous le label Moonzoo (de Mario Guccio et Roland De Greef de Machiavel), il est venu nous parler de son trio franco-belge et de leur nouvel album "Emergency", qu'ils présentaient ce samedi à 13h sur la scène Proximus du Village Francofou. Ensemble, nous avons évoqué leurs influences, leurs projets, mais aussi les causes pour lesquelles ils apportent au quotidien leur petite pierre à l'édifice.

Ensuite, c'est Jacques Stotzem que nous avons reçu, à peine sorti de la très belle scène du Théâtre du Casino de Spa, où il partageait l'affiche avec Daniel Lavoie. Reconnu mondialement pour ses talents de guitariste, c'est son public "natal" (puisqu'il est originaire de Verviers) qui lui a offert le plus cadeau d'anniversaire qui soit: une standing ovation! A notre tour d'être gâté, lorsqu'il a interprété en live sa version de "Purple Haze" de Jimi Hendrix, rien que pour les auditeurs de Classic 21.

Nous ont ensuite rejoint Saule (sans ses Pleureurs) et Jéronimo. Le premier, tout de bonne humeur vêtu, a évoqué pour nous ses collaborations récentes. Qu'elles aient lieu en live (comme avec Bénabar ou Charlie Winston, pour lesquels il a assuré de nombreuses premières parties en tournée en France) ou principalement sur disque (comme avec Dominique A ou Seb Martel).

Le second, Jéronimo, a évoqué l'Italie où est né son troisième album "Mélodies Démolies", référence directe à Jacques Prévert et Françoise Sagan, qu'on voit apparaître toute jeune sur la pochette du disque. Clin d'oeil à Michaël Jackson aussi, dont l'album "Thriller" a marqué la vie musicale de Jérôme Madraga.. une influence possible sur le prochain album d'après le musicien!

Pendant que notre studio vivait au rythme des interviews, Francis Cabrel a ravi le public Spadois en cette soirée qui affichait complet depuis des semaines! Nous avons pu en faire profiter les auditeurs de Classic 21 sous forme d'interview et de quelques moment d'ambiance. Ce fût le même bilan ultra-positif pour "l'hommage à Jeff Bodart", instigué par Karin Clercq à la Ferme du Biéreau de Louvain-La-Neuve il y a quelques mois, et qui ouvrait cette première soirée sur la scène Pierre Rapsat.

N'hésitez pas à vous plonger dans les vidéos que vous trouverez sur ce site des festivals, ainsi que dans la galerie photos. Et je vous donne rendez-vous en direct ce soir dès 21h, avec au programme, une rencontre avec la jeune québécoise Pascale Picard et Stijn Kolacny, fondateur de la chorale Scala.

14:41 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/07/2009

Francofolies de Spa!

Bonjour à tous!

Nous voilà à quatre jours du coup d'envoi de nos traditionnelles Francofolies de Spa!

J'aurai le plaisir d'y être en direct pour vous chaque soir (du vendredi 17 ou mardi 21 juillet), entre 21h et minuit. Nous recevrons de nombreux artistes en studio pour échanger quelques mots et je me disais que vous aviez peut-être, vous aussi, envie de leur poser quelques questions?

Voilà les interviews qui se feront plus que probablement:

The Aim, Jacques Stotzem, Trust, Pascale Picard, Scala, Atomique Deluxe, les Wampas, Cédric Gervy, Bénabar, Jacques Duvall, Front 242, Michel Drucker experience, Saule et les Pleureurs, Dick Annegarn, Karin Clercq, Jéronimo...

Nous assisterons aussi aux conférences de presse d'Olivia Ruiz, Maxime Leforestier, Patrick Bruel, et Julien Clerc.

Qu'aimeriez-vous savoir sur eux, sur leur musique?

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser vos questions dans la rubriques commentaires, merci! :o)

francos

 

10:01 Écrit par Mama dans Festivals! | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |